La légende Suite à ces photos, nous nous sommes rendus tout naturellement aux archives et à l’office de tourisme du Château d’Olonne, mais, si le château qu’elle avait fait construire en bord de mer en 1905 était encore dans les souvenirs, Nina d’Asty était pratiquement inconnue et son véritable nom restait une énigme. Nous nous sommes alors tournés vers internet et avons été surpris de constater que nous n’étions pas les seuls à nous intéresser à cette dame. Certains racontaient qu’elle avait trouvé un trésor inestimable dans son terrain, d’où sa fortune, que d’étranges signaux lumineux partaient de ses villas vers l’océan et que ses bateaux auraient peut-être servi à faire de la contrebande. Bref, c’était sans doute une sorte de Mata Hari italienne ! Cette ambiance sulfureuse et pleine de mystère aiguisa encore davantage notre curiosité et nous nous décidâmes à écumer les salons de cartes postales anciennes.
1904:Le départ Bianca de Toledo Hauteville/mer Vintimille Plougrescant Epilogue Autres recherches 1908: Le mariage L'artiste La légende Video Texte Album photos Musique Contact News et liens Accueil Les Sables d'OlonneDans les pas de Nina d'Asty
Dans les pas de Nina d'Asty © 2011 ninadasty.frDans les pas de Nina d'Asty © 2010 ninad'asty.fr